Ce que nous faisons


Le poste d'eau

En savoir plus

Eau Potable
Le Nicaragua est un pays très pauvre d'Amérique Centrale dont la population rurale, comme dans beaucoup d'autres pays du Tiers-Monde, souffre d'une eau polluée et contaminée. Les estimations courantes sont que dans les campagnes, 50% des Nicaraguaiens n'ont pas accès à de l'eau potable saine. Nous aidons des villages à construire leur propre système de distribution potable. Le choix de systèmes actionnés par la seule gravité minimise la maintenance et assure la durabilité du projet sur une longue période.

 


Hygiène

Hygiène

Une meilleure hygiène est au moins aussi importante que de disposer d'eau saine pour améliorer la santé des membres d'une communauté. Nous fournissons les matériaux pour que chaque famille construise ses propres latrines. L'enseignement des bases d'une bonne hygiène fait partie intégrante de notre travail.


Education
Education sur la Santé
Dans une écrasante proposrtion, les maladies et la mortalité infantiles au Nicaragua sont dues, de façon directe ou
indirecte, aux bactéries, virus et parasites qui se développent dans l'eau. Notre équipe de santé travaille avec toutes les communautés qui ont eu recours à APLV communities, par le biais de séminaires et de session de formation pour promouvoir santé et hygiène. Son travail inclut des interventions dans les écoles, des programmes pour adultes et des visites auprès des familles.

préservation
Préservation des Bassins Versants
Le Nicaragua est une des régions du globe avec la plus grande diversité biologique. Hôte en son temps de 9.000 espèces différent d'arbres et de plantes, le Nicaragua a perdu environ cinquante pourcents de sa couverture arborée et avec elle, une bonne part de sa diversité biologiquey. Cette déforestation, causée par les coupes pour le bois et la mise en culture ou en patûrages, a un profond effet sur la qualité et la quantité d'eau potable disponible. Les propriétaires terriens pratiquent couramment la culture sur brûlis. Ces feux saisonniers provoquent une perte de substances nutritives des sols, une instabilité des terrains—on peut voir partout au Nicaragua les marques de glissements de terrain—et une diminution de la variété animale et végétale. Les troupeaux qui errent librement près des ruisseaux et des sources, démolissent les rives des cours d'eau, érodent les sols des bassins versants et contaminent l'eau par leur déjctions. APLV travaille avec les communautés pour les sensibiliser à l'impact des cultures sur brûlis et sur le libre vagabondage des troupeaux et leur apprendre à s'en protéger par une politique de reboisement et de formation des propriétaires à une gestion durable de la terre.

formation
Formation Technique
APLV ne travaille pour l'instant que dans une seule région du Nicaragua, mais le besoin pour des système de distribution d'eau est également pressant dans bien d'autres régions. Pour commencer à répondre à cette attente, APLV a mis sur pied une école technique qui forme des étudiants du Nicaragua aux diverses facettes de réalisation d'un projet, de l'ingénierie du projet lui-même à la gestion de projet, en passant par les éléments de comptabilité, de topographie et d'informatique.
Le programme de formation de 3 ans est agréé par le gouvernement du Nicaragua. Les diplômés ont été engagés par APLV ou par d'autres organisations concernées par le problème de l'eau, mais la formation qu'ils reçoivent leur ouvre de nombreuses opportunités dans des domaines autres que celui de l'eau.
Notre équipe technique est composée exclusivement de diplômés de notre école.